Catégories
Médecine > Santé > Paramédical > Hygiène

Comment fonctionne la pilule du lendemain ?

Les pilules du lendemain sont des contraceptifs d’urgence qui sont utilisés comme moyen de prévenir une grossesse non désirée. Cependant, de nombreuses femmes ne connaissent pas les bases de la pilule, son mode de fonctionnement et son efficacité. L’article suivant fournit quelques informations concernant l’efficacité et les effets secondaires de la pilule.

La pilule du lendemain est assez couramment utilisée par les femmes du monde entier. Malgré son nom, cette pilule contraceptive peut être utilisée dans les trois jours suivant le rapport sexuel. Tout type de contraceptif, y compris le type d’urgence, est associé à certains problèmes de santé. Ainsi, il est impératif de se renseigner sur ce contraceptif, avant de s’y fier.

Qu’est-ce que la pilule du lendemain ?

L’utilisation de la pilule du lendemain (nom générique lévonorgestrel) a été approuvée par la FDA en 2006. Elle est disponible sous forme de médicament oral en vente libre et est un médicament qui prévient les grossesses non désirées ou non planifiées. Il s’agit réellement d’une pilule miracle pour les personnes qui n’utilisent pas de méthodes de contraception, ou si la contraception actuelle ne fonctionne pas. Dans la science médicale, cette pilule contraceptive et d’autres contraceptifs administrés (après un rapport sexuel) dans le but d’arrêter une grossesse, sont collectivement appelés contraceptifs d’urgence (CE) ou contraceptifs postcoïtaux.

La pilule contraceptive est un médicament qui peut être administré par voie orale.

Comment fonctionne la pilule

Le médicament « lévonorgestrel » est formulé en utilisant de la progestérone synthétique à des doses plus élevées, plus que la quantité utilisée dans les types réguliers de pilules contraceptives. Cette forte concentration de progestérone présente dans ces pilules agit contre deux processus, qui sont responsables de la conception. Le premier consiste à empêcher l’ovulation ou la libération retardée des ovules par les ovaires, ce qui empêche la fécondation. Le second consiste à empêcher l’implantation d’un ovule fécondé (blastocyste ou embryon) dans l’utérus. Pour ce faire, on modifie la muqueuse de l’utérus de telle sorte que l’embryon ne parvient pas à s’incruster dans l’utérus.

Il s’agit d’un moyen de prévention.

Selon les experts médicaux, on peut prendre la pilule dans les 72 heures suivant un rapport sexuel non protégé, de manière à prévenir la grossesse. En outre, la prise après trois jours n’aura pas d’effet profond pour stopper l’ovulation ou empêcher l’implantation de l’embryon. Étant donné que ce contraceptif oral est efficace pendant trois jours, le nom « pilule du lendemain » est un peu déroutant pour les utilisateurs potentiels. Il existe également des marques qui peuvent être utilisées jusqu’à 5 jours (120 heures) après un rapport sexuel non protégé. Cependant, l’efficacité de ces marques reste douteuse.

pilule du lendemain

Efficacité

L’efficacité de cette pilule contraceptive est satisfaisante dans les essais cliniques, mais pas à 100 pour cent. Il y a moins de 10 % de chances de conception, même après la prise de ce contraceptif d’urgence. Bien que la période lors laquelle la pilule du lendemain agit soit revendiquée à 72 heures, elle est plus efficace si elle est ingérée dans les 12 heures suivant un rapport sexuel non protégé. Plus on l’utilise tôt, plus l’efficacité est élevée et vice versa. Il est nécessaire de garder à l’esprit que ce contraceptif ne fonctionne pas pour les femmes déjà enceintes. Précisément, il s’agit d’une mesure préventive de la grossesse et non d’un médicament abortif.

Effets secondaires

La prise de cette pilule contraceptive est considérée comme sûre et ses effets secondaires sont observés dans de rares cas. Les versions précédentes sont connues pour déclencher des nausées et des vertiges, mais les dernières pilules contraceptives ne causeraient aucun problème. Seule une femme sur 60 signale des vomissements après la prise de ce médicament. Les autres effets bénins comprennent des maux de tête, des vertiges, une gêne abdominale, une sensibilité des seins et une sensation de malaise. Néanmoins, il est strictement recommandé aux femmes qui présentent un problème hépatique sous-jacent et des symptômes de porphyrie (problème génétique) d’éviter ce contraceptif d’urgence.

Certains des contraceptifs d’urgence les plus populaires sont plans B, Next Choice et Preven. Après l’administration de la pilule du lendemain, le cycle menstruel régulier peut être retardé d’une semaine environ. Il est recommandé de consulter le médecin concerné avant d’opter pour ces pilules. En effet, elles contiennent une forte dose d’hormone artificielle. De plus, il est préférable d’éviter l’administration régulière de contraceptifs d’urgence pour des raisons de sécurité.

Disclaimer : Cet article est uniquement destiné à des fins d’information et ne doit pas être utilisé en remplacement d’un avis médical spécialisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *